La génération G

 

À l’inverse de la génération X (les personnes nées dans les années 60 et 70) et de la génération Y (née essentiellement dans les années 80), la génération G ne se définit pas selon des critères démographiques ou sociologiques. La génération G se compose d'individus, consommateurs et citoyens, pour qui la générosité, l’échange, l’attention portée aux autres, constituent des éléments de satisfaction personnelle. Cette génération ne cherche pas son statut social dans la consommation, mais dans un comportement responsable, citoyen, tourné vers les autres.

 

Générosité et partage sont d’autant plus naturels pour cette génération qu’elle a été nourrie à la culture du web et qu’elle a intégré les principes du développement durable. La génération G vit dans une société du partage qui se nourrit des valeurs du web : c’est à dire abreuvée d’une culture d’individus qui donnent, participent, créent et collaborent. La conséquence immédiate de ce phénomène est l’habitude de la gratuité qui, combinée à l’émergence de l’impératif « durable », conduit à privilégier le troc et le recyclage à l’achat.

 

Il s'agit donc également d'une génération attentive aux prix (contexte de crise), à la recherche des services rapides, participatifs et collaboratifs (culture web) et qui prend en compte dans ses choix les engagements des marques. L’étude Good Purpose 2010 [1], montre que plus d’un Français sur 3 estiment « qu’aider les autres est une des sources de satisfaction les plus importantes ». Et 81% des consommateurs interrogés disent « qu’il est important que les marques qu’ils achètent soient socialement responsables ».

L’engagement des marques dans une grande cause serait un facteur déclenchant l’achat. À prix et produit équivalent, le soutien à une association humanitaire l’emporterait sur les habitudes d’achat ou le design. 

 

[1] StratégieOne, Good Purpose, 2010. Enquête réalisée on line auprès de plus de 7000 personnes âgés de 18 à 64 ans, dans 13 pays, pour le groupe Edelman .

 

[↳] partager

     

 

[➘] à lire également

 

 

 

 

[ ? ] le saviez vous ...

En 2010, près de 5,33 millions de foyers fiscaux ont déclaré à l’administration fiscale 1,88 milliards € de dons, soit un don moyen annuel par foyer de 354 €. Mais ces chiffres ne reflètent pas toute la réalité : différentes enquêtes établissent à 20% le nombre des donateurs qui ne déclareraient pas leurs dons à l’administration fiscale.